l’Inefficacité de l’Eglise face à la sorcellerie africaine

une recension du livre de Dr Kiatezua L. Luyaluka intitulé « l’Inéfficacité de l’Eglise face à la sorcellerie africaine », parus chez l’Harmattan, Paris

par

Gabriel Tchonang

dans Revue des Sciences Religieuses

La question de la sorcellerie, qui mobilise de plus en plus le débat théologique en Afrique, a suscité cette dernière décennie de nombreuses études, portant indifféremment sur ses aspects anthropologiques, sociologiques ou même phénoménologiques. L’ouvrage de Kiatezua Lubanzadio offre une singulière spécificité. C’est de « l’intérieur », comme initié des traditions de son ethnie, qu’il produit une pensée sur le sujet. Son expérience et son enquête le conduisent à développer un discours fiable sur l’un des sujets les plus épineux de la théologie et de l’anthropologie africaines.

2Si l’Église en Afrique reste inefficace face au phénomène de la sorcellerie en Afrique, cela est dû selon lui à la conjugaison de trois causes : l’amalgame fatal entre « kindoki » (expression vernaculaire courante pour désigner un phénomène général et neutre chez les congo) et la sorcellerie ; le refus de reconnaître une rationalité spécifique à l’Africain différente de la rationalité occidentale ; et l’absence de nouveaux paradigmes face à la sorcellerie africaine. Les résultats immédiats de cette triple erreur ont été selon l’auteur, l’évangélisation superficielle des peuples d’Afrique et aujourd’hui, la montée des sectes et mouvements syncrétistes.

3L’ouvrage, en 14 chapitres, se veut une tentative d’élucidation des concepts de « kindoki » et de sorcellerie, une tentative de démonstration de la spécificité de la pensée « animique » propre à l’Africain, et de propositions d’approches nouvelles de compréhension de la spiritualité des Besikongo, à partir d’une étude passant par la comparaison avec certains thèmes du christianisme, en l’occurrence : l’unicité de Dieu, la question de la mort et la destinée spirituelle de l’homme, l’univers invisible et la question des anges et des démons.

4L’ouvrage de Kiatezua Lubanzadio a le mérite de mettre au clair une terminologie jusqu’ici très confuse même chez certains chercheurs. Le « kindoki », loin d’être purement et simplement assimilé à la sorcellerie, est d’abord selon l’auteur, une « connaissance secrète, une maîtrise des techniques positives et négatives du monde invisible afin d’aider les populations à assurer la sécurité, une faculté capable de transcender les limites physiques, une conscience cachée au commun des mortels, favorisant des voyages astraux, une intelligence surnaturelle et enfin une ouïe et une vue profondes sur la réalité visible et invisible » (chap.5). Des applications positives du « kindoki » peuvent aller de la divination à la victoire dans les batailles, en passant par des guérisons, et des performances intellectuelles et techniques supérieures. Par contre, la sorcellerie serait, pour l’auteur, « une pratique maléfique tirant sa force de la relation qui unit le sorcier au monde des esprits démoniaques » (p. 103).

5On peut au terme de ses conclusions se poser légitimement la question de la possibilité même de cette distinction, au regard de l’immatérialité d’un objet d’étude qui échappera toujours à toute forme d’expérimentation. Quelle méthode l’Église pourra-t-elle mettre en œuvre pour opérer cette distinction qui est selon lui la clé d’une évangélisation en profondeur ? C’est certainement la grande omission de l’ouvrage.

Référence électronique           

Gabriel Tchonang, « Lubanzadio Luyaluka, Kiatezua, L’inefficacité de l’Église face à la sorcellerie africaine », Revue des sciences religieuses [En ligne], 85/4 | 2011, mis en ligne le 01 octobre 2013, consulté le 28 avril 2015. URL : http://rsr.revues.org/1820

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :